La construction de la ligne a été déclarée d'utilité publique le 28 décembre 2015[89]. Un prolongement vers Place de la Boule à Nanterre puis, plus loin, vers Rueil-Malmaison, est également envisagé. Lors de la réunion du comité de pilotage de la station de l'aéroport d'Orly du 3 mai 2016, la société du Grand Paris annonce que pour ne pas hypothéquer l'avenir, des mesures conservatoires vont être prises à Morangis afin de créer une station supplémentaire au-delà de 2024[110]. Il faudrait alors un an supplémentaire, après la mise en service commerciale du prolongement, pour effectuer la pose de l'ensemble des portes palières permettant de basculer en mode 100 % automatique. Les municipalités de Romainville, Noisy-le-Sec, Montreuil et Rosny-sous-Bois ainsi que le conseil général de la Seine-Saint-Denis ont proposé un projet d'extension de la ligne jusqu'à la gare de Rosny-Bois-Perrier sur cinq kilomètres[30], ce qui mettrait sous une nouvelle forme un projet vieux de plus d'un siècle[31]. Quatre stations intermédiaires sont proposées : Chevaleret, Bibliothèque François-Mitterrand et Bruneseau dans le 13e arrondissement de Paris, Ivry-Nelson-Mandela à Ivry-sur-Seine. Dans le nouveau projet présenté par le Premier ministre, la desserte de ce tronçon est désormais assurée par le prolongement de la ligne 11, en continuité avec le prolongement déjà prévu jusqu'à Rosny-Bois-Perrier. Ces navettes remplacent progressivement les anciennes rames à six voitures circulant jusqu'à présent sur la ligne. Finalement, le prolongement au sud fera partie intégrante du Grand Paris Express, sous maîtrise d'ouvrage de la Société du Grand Paris, et les stations retenues, le 26 mai 2011, par le Conseil d'administration de la Société du Grand Paris, sont les suivantes[83],[97] : Le 2 avril 2014, la Société du Grand Paris a informé la Commission nationale du débat public (CNDP) des modalités de la concertation qu'elle compte mettre en œuvre sur le tronçon entre Olympiades et Aéroport d'Orly du réseau de transport du Grand Paris ; Pierre-Gérard Merlette a été nommé par la CNDP garant de cette concertation[102]. Le 11 décembre 2013, le conseil du STIF approuve la convention de financement des études en vue de la réalisation d'un dossier d'émergence du prolongement de la ligne 10 du métro de Gare d’Austerlitz à Ivry-sur-Seine, pour un montant de 300 000 €[21]. Sa mise en service est envisagée au-delà de 2030[10]. Le tracé par la station Rue de la Fontaine ne serait donc plus retenu[6]. Durant le débat public du réseau du Grand Paris du 30 septembre 2010 au 31 janvier 2011, les élus locaux du Val-de-Marne proposent un nouveau tracé plus étudié qu'en juin 2010[96]. Le projet initial prévoyait une extension jusqu'à la cité universitaire de Paris, en correspondance avec la ligne B du RER. Le projet de prolongement de la ligne 1 de Château de Vincennes à Val de Fontenay comporte la création d’un tunnel de 7 km, dont 2 km serviront au remisage des navettes automatiques en arrière-gare de la future station terminus. Cette concertation s'est déroulée du 3 juin au 1er juillet 2014[103]. Selon le bilan de la concertation publique, il en ressortirait une nette préférence pour que la station Les Rigollots soit celle de la variante ouest et que la station Val de Fontenay soit située à l'est de la gare, beaucoup plus proche des pôles de correspondances avec le RER A et le RER E. Seul le tracé no 1, passant par la station Grands Pêchers permet une telle disposition. Le prolongement du métro ligne 2 au sud-est de la ville de Marseille, entre Sainte Marguerite-Dromel et Saint Loup vient d’être voté au conseil de la métropole ce 15 décembre 2016. Liste des nouvelles stations et des communes desservies : Initialement envisagée dans le cadre du prolongement de la ligne de Mairie des Lilas à Rosny-Bois-Perrier, l'automatisation avait été jugée intéressante puisqu'elle apporte une souplesse d'exploitation plus importante. Elle est également la deuxième ligne la plus fréquentée du réseau après la ligne 1, avec 172 millions de voyageurs en 2010. Accueil; Phase 1 (avant 2030) : de Gare d'Austerlitz à Ivry-Gambetta, Phase 2 (après 2030) : d'Ivry-Gambetta à la gare des Ardoines à Vitry-sur-Seine, Première étape de Mairie des Lilas à Rosny-Bois-Perrier, Seconde étape de Rosny-Bois-Perrier à Noisy - Champs, Prolongement au nord de la branche Asnières, Prolongement au nord de la branche Saint-Denis, Calendrier prévisionnel des prolongements, Prolongement du Métro ligne 1 à Val de Fontenay. Les stations envisagées sont les suivantes[24] : Une étude de 2010 envisageait un prolongement ultérieur à la mairie de Vitry-sur-Seine et passant par la gare de Vitry-sur-Seine[26]. En 2013, la ville de Morangis et le conseil général de l'Essonne militent pour un ultime prolongement à Morangis, au-delà de la station Aéroport d'Orly, pour tirer parti du site de maintenance et de remisage de la ligne 14 qui sera aménagé sur le territoire de cette commune[109]. • le bouclage de la ligne 2 (ligne orange) entre les stations Côte-Vertu à Montréal et Montmorency à Laval; • le prolongement de la ligne 4 (ligne jaune) dans l’axe du boulevard Roland-Therrien jusqu’au chemin de la Savane. La municipalité propose également de changer l'itinéraire de la future ligne 15 du Grand Paris Express en passant par Musée de Sèvres afin d'optimiser les correspondances et d'améliorer la desserte de Sèvres. En juin 2010, les élus des villes de Villejuif, du Kremlin-Bicêtre, d'Arcueil, de Chevilly-Larue, de Thiais et de Rungis se sont réunis pour discuter du prolongement de la ligne 14 dans le cadre du Grand Paris. Sa mise en service est envisagée au-delà de 2030 par le SDRIF, adopté par le conseil régional d'Île-de-France le 18 octobre 2013 et approuvé par décret après avis du Conseil d'État le 27 décembre 2013[10]. Prolongement ligne 2 du métro de Marseille à Saint Loup (France) En décembre 2010, Jean-Vincent Placé, vice-président chargé des transports au conseil régional, donne son accord en vue du lancement d'une étude sur le prolongement de la ligne 1 jusqu'au quartier du Val-de-Fontenay[4]. Le projet consiste au prolongement de la ligne 12 du métro, et donc à des acquisitions foncières en tréfonds sur les 3 kilomètres du projet de prolongement et des occupations temporaires en phase travaux. Ce prolongement de trois kilomètres desservira environ 30 000 habitants. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’actuelle ligne 2 s’étend de Bougainville au nord (le terminus sera à Capitaine Gèze courant 2017) à Saint-Marguerite-Dromel au sud. La ligne 2 du métro marseillais s'agrandit de 900 mètres. Vous pouvez également préciser les sections à actualiser en utilisant {{section à actualiser}}. Le 6 juin 2013, le projet du prolongement de la ligne 13 du métro est envisagé jusqu'à Argenteuil et devrait être étudié en 2016[71]. Agrandir. La ligne 2 (Direction: Chu Trousseau ♿) est en service pendant les tous les jours. Un prolongement de la ligne jusqu'à Mairie de Saint-Ouen (correspondance future avec le prolongement de la ligne 14, puis jusqu'aux docks de Saint-Ouen avait été inscrit à la phase 1 (horizon 2007-2013) du projet de schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF), adopté par délibération du conseil régional d'Île-de-France le 25 septembre 2008, mais n'a pas été rendu exécutoire[9]. À l'horizon 2025, la ligne 11 doit être prolongée de Rosny à Noisy - Champs, où elle sera en correspondance avec le RER A, ainsi qu'avec les futures lignes 15 et 16 du métro[51]. Le chantier est officiellement lancé le 8 juillet 2015 et la date de mise en service repoussée à mi-2021[8]. FONTELYS – Prolongement de la Ligne 2 FONTELYS – Prolongement de la Ligne 2. Cette proposition n'a cependant pas été étudiée, ni financée. Trois stations intermédiaires seront construites : Villemomble, Neuilly - Les Fauvettes et Neuilly - Hôpitaux. La mise en service est pour la mi-2019[58]. Un prolongement du Tramway 2 à Sartrouville (Yvelines), puis Argenteuil et Cormeilles-en-Parisis (Val-d'Oise) est envisagé dans les années à venir. Cet avenant signé avec la municipalité de Florence s’inscrit dans la suite du contrat remporté par SYSTRA début 2019 pour les études préliminaires de la ligne 4, et le prolongement de la ligne 2 … Le dossier d'émergence actuellement en cours de réalisation a pour objectif d’étudier l’opportunité du prolongement de la ligne 10 du métro en lien avec les projets urbains et de transport programmés et de proposer une première approche des scénarios de tracés en tenant compte de ces projets et des études déjà réalisées. La Région a inclus ce projet dans le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF) adopté par délibération du Conseil régional d'Île-de-France le 25 septembre 2008. La concertation se déroule du 10 novembre 2014 au 10 janvier 2015, sous l’égide d'une garante nommée par la CNDP, Claude Brévan. De 2008 à 2011, la SEMAPA, aménageur de l'opération Paris-Rive-Gauche et la Sadev 94, ont confié au bureau d'étude Xelis la réalisation d'une étude de pré-faisabilité à Ivry-Gambetta[16]. Le dossier d’enquête publique du projet est transmis le 7 mars 2014, à l’Autorité environnementale[87]. La station Val de Fontenay est desservie par le RER A et E; à horizon 2030, elle sera desservie par la ligne de métro 15. Selon le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF), la ligne 1 doit être prolongée jusqu'au carrefour des Rigollots à Fontenay-sous-Bois et la gare du Val de Fontenay, en utilisant en partie un tronçon de voies préexistant (de la station Château de Vincennes à l'atelier de maintenance RATP de Fontenay-sous-Bois)[1]. Au vu de la longueur envisagée de ce second prolongement, des stations intermédiaires seraient très probablement créées. Le prolongement à l'ouest de la ligne 2 est un projet proposé par le Plan Ile-de-France pour améliorer la desserte de la faculté Dauphine, de Puteaux et de Nanterre. Celle-ci se déroule du 18 novembre au 18 décembre 2013[86]. Mais le principe retenu est celui d'un prolongement de 4 km environ de Ivry-place Gambetta à la gare des Ardoines afin de desservir les zones des Ardoines et de réaliser une connexion avec la future ligne 15 du métro, la future ligne 5 du T Zen et la ligne C du RER en gare des Ardoines[27]. En tout, ce prolongement à la mairie de Vitry prévoyait quatre stations. Le plan de cette phase est adopté en septembre 2015[47]. Site officiel du prolongement de la ligne 14 du métro d'Olympiades à Aéroport d'Orly. Prolongement de la ligne 2 Est du métro vers Laval, http://www.ism-mse.ca/wp-content/uploads/2018/08/logo-1.png. Schéma directeur de la région Île-de-France. Le premier tronçon de la ligne 2 est construit durant la même période que la ligne 1 mais en prenant un peu de retard et les 1 600 mètres de voies sont ouverts le 3 décembre 1900,. Il permettrait de desservir le quartier éponyme et de désengorger la ligne de bus 118. Était en cause, notamment, la pose des portes palières jugée indispensables à l’automatisation et qui n'auraient pu être déployées qu’après l'équipement complet de la ligne en matériel de nouvelle génération, en raison de la position différente des portes des trains entre les anciens matériels (MP 59 à quatre portes par face) et les nouveaux matériels (MP 89, MP 05 et MP 14 à trois larges portes par face). La station Quai de la Gare est une autre solution possible. Par David Leduc Publié le 3 Jan 21 à 12:40. Plan: ligne-2.pdf. Infos trafic : Saônibus - Ligne 2 prolongement du mode TAD Publié du 11/12/2020 au 15/01/2021 En application des mesures gouvernementales, l'offre de la ligne 2 du réseau Saônibus se poursuit en mode Transport à la Demande. Longuement évoqué depuis la dernière extension à Mairie d'Issy en 1934, il devrait prolonger la ligne au moins vers la gare d'Issy et au mieux vers Les Moulineaux, permettant ainsi une correspondance avec le Tramway T2, créant ainsi la station Issy-Ville. De fait, il est rejeté par Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Île-de-France. Cette étude se compose de l’analyse des différents tracés ainsi que l’implantation des stations dans leur contexte immédiat. Le prolongement vers la place de Rungis a été inscrit dans le SDRIF, adopté par le conseil régional d'Île-de-France le 18 octobre 2013 et approuvé par décret après avis du Conseil d'État le 27 décembre 2013. STM: Prolongement du métro: Ligne 02 orange vers le nord-ouest. La présentation comprend les trois volets suivants : Les Ingénieurs en structure de Montréal souhaite la bienvenue à tous. Prolongement vers le sud de la Ligne 2 et lien vers l'aéroport Aperçu de l'Étape 2 du projet … Le 18 juillet 2013, la Société du Grand Paris informe la Commission nationale du débat public (CNDP) des modalités de la concertation qu'elle compte mettre en œuvre sur le tronçon de Noisy - Champs à Saint-Denis Pleyel et Mairie de Saint-Ouen du réseau de transport du Grand Paris ; Henri Watissée est nommé par la CNDP garant de cette concertation[85]. La maîtrise d’œuvre de ce prolongement est confiée en juin 2015 à Setec TPI et Systra[105]. Mais ce projet de SDRIF n'a jamais été rendu exécutoire. Toutefois, ce projet n'a pas été inscrit au SDRIF adopté en 2013. Une concertation[37] est lancée fin 2010[33], dont les conclusions sont rendues début février 2011. Pierre Beaulieu a plus de vingt cinq ans d'expérience dans les études, conception, coordination de projets de charpente. À la suite du prolongement de 1,880 kilomètre jusqu'à la station Les Courtilles[68],[69] le 14 juin 2008[70], il a été envisagée d'ouvrir une troisième station, Port de Gennevilliers en seconde phase, afin de desservir cet important pôle logistique. Il est le directeur de projet du prolongement de la ligne 2 est du métro vers Laval pour le groupement SGTM. Elle ira jusqu'au boulevard du Capitaine Gèze dans le 14e arrondissement. La ligne 12 serait prolongée dans un premier temps de 1 100 mètres puis de 900 mètres[65]. L’objectif est “d’accélérer un dossier prioritaire pour les transports métropolitains“, explique le vice président aux transports Jean-Pierre Serrus. Discussion et actualités sur le prolongement de la Ligne 02 orange vers le nord-ouest. 02 07 1997 : Ouverture de la ligne T2 entre La Défense et Issy—Val de Seine 21 11 2009 : Prolongement de Issy—Val de Seine à Porte de Versailles; 19 11 2012 : Prolongement de La Défense à Pont de Bezons; Futur. Cette section comporte trois stations Porte Dauphine, Victor Hugo et Étoile. Ce ne sera qu'une étape de l'extension vers le nord. Concernant les bus, ce sont 120 nouveaux projets prévus pour 2018. Toutefois la région a inclus ce projet dans le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF), adopté par délibération du Conseil régional d'Île-de-France le 25 septembre 2008, en phases 2 ou 3, soit à partir de 2014 ou 2020[9]. En 2006, les maires de Vincennes et de Fontenay décident de financer une étude de faisabilité réalisée par la RATP. Il propose deux tracés très proches : un premier de 6 km comprenant cinq stations avant l'arrivée par le sud à Rosny-Bois-Perrier[38], et un second de 5,5 km comprenant des stations similaires plus une station aérienne avant l'arrivée par le nord pour desservir le quartier de Londeau-Domus[39]. La ligne 1 sera prolongée du château de Vincennes vers la ville de Fontenay-sous-Bois (©Wikimedia Commons) Trois nouvelles stations, des correspondances avec les réseaux de transport existants et ceux du futur Grand Paris Express: la ligne 1 du métro parisien et son prolongement à l’Est seront soumis à une enquête publique en 2021. L'enquête publique se déroule du 13 octobre au 24 novembre 2014[88]. L’entrée est libre. La dernière modification de cette page a été faite le 18 décembre 2020 à 11:41. Des passages de cet article sont désuets ou annoncent des événements désormais passés. Les études prévoient une extension de 3,7 km le long de la RN 2 avec deux nouvelles stations, l'une à la gare du Bourget (RER B), et la station terminus avec sortie directe sur le parvis du musée de l'Air et de l'Espace pour un coût estimé de 340 M€. Le projet est donc reporté sine die et pourrait être abandonné au profit du prolongement du RER E vers l'Ouest par Nanterre-La Folie et de la réalisation de la ligne 15 du Grand Paris Express dont la section Pont de Sèvres – La Défense via Rueil-Malmaison et Suresnes (gare Rueil – Suresnes « Mont Valérien ») et Nanterre-La Folie doit être mise en service à l’horizon 2030. envisagé :   (horizon 2030)   (horizon 2022). STIF : Ligne 14 Renforcement de l’offre, matériel roulant et accès supplémentaire à la station Gare de Lyon, STIF - Conseil du 7 décembre 2011 : délibération, STIF - Conseil du 10 juillet 2013 : délibération 2013-175 - Ligne 14 - Adaptation des stations existantes passage de 6 à 8 voitures - Avant-projet, La ligne 14 évolue, vos stations s'adaptent, Ligne 14 prolongement Saint-Lazare - Mairie de Saint-Ouen (tronçon du Grand Paris Express) - Départements : 75/92/93, Avis d'enquête publique - Projet d'adaptation, par la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), des stations existantes de la ligne 14 du métro à Paris 1er, 8ème, 9ème, 12ème et 13ème arrondissements, Dossier du Maître d'ouvrage - Chapitre II - CARACTERISTIQUES PRINCIPALES DU RESEAU DE TRANSPORT, COMMUNIQUE DES DECISIONS DE LA CNDP DU 4 SEPTEMBRE 2013, Lignes 14 nord, 16, 17 sud : l’enquête publique se prépare. Le prolongement du métro 1 permettra de relier la station Château de Vincennes à Val de Fontenay en passant par Les Rigollots et Grands pêchers. La Société du Grand Paris reconnaît le risque de saturation à terme, mais estime que l'amélioration programmée des lignes A et B du RER, ainsi que le prolongement de la ligne E du RER à l'ouest, suffiront à éviter cette saturation, une ligne automatique reliant les deux aéroports étant, selon elle, indispensable[80],[81]. L'objectif de mise en service de la section de Saint-Denis Pleyel à Mairie de Saint-Ouen est 2023. Le prolongement vers l'ouest n'est pas inscrit au SDRIF adopté en 2008. La ligne 4 du métro de Paris relie le nord et le sud de la capitale en traversant le coeur de Paris. Publié le 20 mars 2019 Imprimer / Télécharger ce contenu. À la suite de cette concertation, le STIF publie un article dans lequel ne figure plus que deux tracés quant au parcours entre les stations Les Rigollots et Val de Fontenay. Dans le cadre du projet de « Réseau de transport public du Grand Paris», la ligne 14 devrait être prolongée au Sud jusqu'à Villejuif en phase I, puis en phase II de Villejuif à l'aéroport d'Orly, reprenant le projet de 1990, sans reprise de la branche de la ligne 7. L'enquête publique se déroule du 16 septembre au 30 octobre 2013[40],[41]. Ce projet de prolongement de métro est le plus vaste et le plus ambitieux, La commission d'enquête publique a rendu un avis favorable[42]. Compte tenu des autres projets de transport en commun, la date souhaitée pour une mise en service pourrait être repoussée à 2025. Carte à télécharger en PDF ou à imprimer présentant toutes les stations de la 2. La commission d'enquête a remis, le 9 février 2015, un avis favorable unanime. Les différents prolongements de la ligne 14 devraient être mis en service aux dates suivantes : Dans le dossier du maître d'ouvrage du débat public sur le réseau de transport public du Grand Paris, un schéma d'une ligne 14 prolongée au nord vers Roissy et au sud vers Orly est présenté[79]. Le 9 février 2011, le conseil du STIF valide l'avant projet de la seconde phase du prolongement de la ligne au nord de Paris, de Front Populaire à Mairie d'Aubervilliers. Mais cette automatisation aurait entraîné des travaux importants et l'ajout d'une phase transitoire plus longue et plus complexe au projet. Historique. Le prolongement de la ligne 14, c'est également un nouveau matériel roulant MP14 à huit voitures, financé par Ile-de-France Mobilités. Le projet du SDRIF dévoilé par la région en février 2006 prévoit le prolongement de la ligne après la station La Défense jusqu'à La Folie (partie occidentale du quartier de la Défense). La 2e ligne de tramway, projet phare de Tours Métropole Val de Loire Quelques semaines après le 7e anniversaire de la mise en service de la ligne A, la 2e ligne de tramway se dessine progressivement. Le plus proche voisin justement, Luc Binsinger, maire de Saint-Nicolas-de-Port estime qu’avec ce prolongement de la ligne 2 jusqu’à La Madeleine « il y a une vraie logique de poursuite territoriale, cette étude va dans le bon sens. Il existe deux projets de prolongement de cette ligne, un vers l'est et un vers l'ouest. Le 10 octobre 2019, la ville d'Issy-les-Moulineaux relance l'étude sur la pertinence et la rentabilité du prolongement jusqu'au carrefour de la Ferme, étude confiée à la société publique locale « Seine Ouest Aménagement »[66],[67]. Le projet initial prévoyait un rallongement de la ligne 2 jusqu’au boulevard St-Martin et Le projet porte sur le prolongement de la ligne 2 du tramway, avec la construction d’un futur site de maintenance et de remisage sur les terrains de la ZAC de la Marine à Colombes, ancien terrain militaire. Le projet figure désormais dans la nouvelle version du SDRIF adoptée le 25 octobre 2012, avec une réalisation envisagée avant 2030[62]. Afin de donner un intérêt régional au projet, un prolongement jusqu'au Val de Fontenay est également inscrit dans le SDRIF[3]. Le 27 mai 2009, le STIF décide de plusieurs mesures[72] dans le cadre du Grand Paris Express et dans le but de désengorger la ligne 13. À terme, la gare métro d'Orly devrait voir sa fréquentation quotidienne atteindre 95 000 voyageurs. Il a participé à plusieurs projets d’envergure dont le centre Bell et l’usine Alouette à Sept-Îles. Début 2008, Pierre-Christophe Baguet, alors candidat à la mairie de Boulogne-Billancourt, ainsi que Dominique Bussereau, secrétaire d'État aux Transports, manifestent leur intérêt pour une extension à l'ouest en prolongeant la ligne à partir de l'actuel terminus Pont de Sèvres par un tracé en boucle desservant deux nouvelles stations : l'île Seguin et les ponts de Billancourt. Un second prolongement au nord, sur le territoire d'Aubervilliers est en cours de réalisation, dans la continuité du premier réalisé jusqu'à la station Front Populaire. Demain, le Métro 1 sera prolongée à l’est, de l’actuel terminus Château de Vincennes à la station Val de Fontenay, desservant trois nouvelles stations : • Les Rigollots à Fontenay-sous-Bois, et à la lisière de Vincennes, La première phase ayant déjà permis de creuser le tunnel jusqu'au futur terminus Mairie d'Aubervilliers, la seconde phase consiste principalement à déplacer les réseaux concessionnaires à l'emplacement des deux futures stations puis à réaliser ces dernières[61]. 133 projets de prolongement ou de renouvelles lignes de Train, Métro, Tram, Bus. Le SDRIF, adopté par le conseil régional d'Île-de-France le 18 octobre 2013 et approuvé par décret le 27 décembre 2013, ne reprend pas ce projet[10]. Cette proposition est également retenue dans un rapport au successeur de Christian Blanc, Maurice Leroy, publié fin avril 2011[14]. Deux tendances se sont clairement dégagées : le tracé 2 est privilégié, car il permet le désenclavement du quartier du Londeau à Noisy-le-Sec, et dessert deux lycées ainsi que le centre commercial Domus. Le 4 juin 2014, elle décide de ne pas organiser de débat public mais de recommander au STIF d'organiser une concertation. En juin 2010, la station était au Kremlin-Bicêtre - Quartier-du-Fort, En juin 2010, le choix était Sorbiers - Paul-Hochart, En juin 2010, le choix était Mairie de Chevilly-Larue, Schéma directeur de la région Île-de-France, schéma directeur de la région Île-de-France, réseau de transport public du Grand Paris, ligne de tramway en site propre entre Villejuif et Athis-Mons, SDRIF - Développer le réseau pour accompagner le projet urbain, Fascicule 5 – Propositions pour la mise en œuvre, Projet (non approuvé par le Conseil d'État) du SDRIF adopté le 25 septembre 2008, Projet de SDRIF adopté le 25 septembre 2008, Conseil de Paris - Avis du Conseil de Paris sur le projet de schéma directeur de la Région Île-de-France, Soletanche Bachy crée une station de métro à la Porte d'Ivry, Paris Rive Gauche - La reconfiguration de la rue J.B.Berlier, Propositions de janvier 2006 de l'Atelier parisien d'urbanisme (APUR), Compte rendu du conseil municipal de Saint-Cloud du 16 décembre 2010, Lien vers le projet des collectivités locales, Site municipal de Romainville - Métro : un nouveau pas vers l’ouverture du chantier, Communiqué du STIF du 13 février 2013 - Le prolongement de la ligne 11 du métro à Rosny-Bois-Perrier à l’enquête publique en 2013, Ligne 11 : enquête publique le 16 septembre, Rapport de la commission d'enquête publique sur le prolongement de la ligne 11, Le prolongement de la ligne 11 de Mairie des Lilas à Rosny-Bois-Perrier déclaré d’utilité publique, rosnyboisperrier.prolongementligne11est.fr, Implenia remporte un grand contrat d'infrastructure à Paris, Le Grand Paris nouveau et arrivé et toutes les lignes seront réalisées, promet Jean-Marc Ayrault, Dossier d’enquête publique, Notice explicative, page 117, Le Nouveau Grand Paris, Gouvernement.fr, page 6, «Nouveau Grand Paris» : l'État engage 27 milliards pour le métro parisien, Lesechos.fr, « Le tunnel est entièrement creusé, Élodie quitte la scène », « Île-de-France 2030 – Propositions pour le mise en œuvre », APUR - Les transports en commun en Île-de-France, une grande cause régionale (page 3 - projet a16) - Note, Extension de la ligne en direction Asnières-Gennevilliers le Luth, Présentation du projet de prolongement dans les Hauts-de-Seine. Le bilan de la concertation a été approuvé par le conseil du STIF le 8 juillet 2015[5]. RATP Real Estate, |, Prolongement de la ligne 12 du métro, Le projet. Une concertation a eu lieu du 21 juin au 13 juillet 2012 sur les aménagements dans les neuf stations existantes, en prévision de l'extension de la ligne au nord et au sud[75]. Initialement prévu pour la fin 2019, son ouverture sera repoussée en décembre 2021[56]. Ces études ont démarré courant 2008 et portent sur l'ensemble du projet[36]. Prolongement à Saint-Priest - Bel-Air. Sa mise en service est envisagée avant 2030. Le 11 février 2016, les villes d'Ivry-sur-Seine et de Paris, le territoire Grand Orly-Val-de-Bièvre Seine-Amont et le conseil départemental du Val-de-Marne ont créé l'Association pour promouvoir le prolongement de la ligne 10 du métro[22],[23]. : 02 51 62 31 66. Le 27 octobre 2003, la ligne T2 est prolongée de 9 stations depuis Porte des Alpes jusqu'à Saint-Priest - Bel-Air, en desservant le centre de Saint-Priest. Les travaux de cette seconde phase, qui permettront d'ouvrir les stations Aimé Césaire et Mairie d'Aubervilliers (le futur terminus), ont un coût de 172 millions d'euros.