L'idéal des théoriciens de la gestion de l’oikos est l'autarcie, mais en pratique cela relève de la gageure, car l'autoconsommation ne peut suffire à la plupart des maisonnées, même paysannes, aussi le recours à des systèmes d'échanges est crucial, que ce soit par le troc avec des voisins, ou par la monnaie sur un marché local[155]. Les philosophes poursuivant sa pensée sont désignés comme socratiques. « Époque classique » est une expression historique commode pour les historiens de ces périodes. Cependant la splendeur des villes, telles Alexandrie, Antioche, Pergame, l’importance des échanges économiques, des métissages culturels, le rôle dominant de la langue grecque et sa diffusion vont profondément modifier le visage du Moyen-Orient antique y compris plus tard sous la domination romaine. Formellement les cités ont adopté des institutions démocratiques, mais elles fonctionnent comme des oligarchies car elles sont gérées par une élite municipale constituée des citoyens les plus riches. Des milliers de Grecs voyagent avec lui ou sur ses traces pour s'installer dans les nouvelles cités grecques qu'il a fondées pendant son périple, dont la plus importante est Alexandrie en Égypte. Celui-ci est essentiellement connu par des sources extérieures, avant tout les écrits d'Athéniens (en premier lieu Xénophon), la cité laconienne ne manquant pas d'admirateurs chez sa plus grande rivale. Ce réseau est dominé par les méga-cités (megalopolis), qui sont en Orient Constantinople, Antioche et Alexandrie, puis les métropoles provinciales où se trouvent les gouverneurs et l'administration provinciale, et, après la christianisation, les archevêques. Début décembre, le gouvernement exigea le désarmement de la résistance et ses troupes ouvrirent le feu sur une immense manifestation à Athènes, tuant cinquante-huit personnes. Le pays accueille les Jeux Olympiques en 2004 à Athènes. Mais là encore cela ne renvoie pas forcément à un essor démographique, il peut s'agir d'une recomposition de l'habitat des villes vers les campagnes, et/ou d'une intensification de l'agriculture[86]. L'usage de l'araire se répand pour labourer les champs. ), le francique, le grec (pour les mots savants) et quelques mots d'origine gauloise, mais la langue française utilise fréquemment des mots qui ont une autre origine. Ils sont élus par les laïcs et le clergé, et ont un rôle important dans la vie politique locale, notamment autour de la construction d'églises, mais aussi parce qu'il a souvent des relais à la capitale. 15 L’origine des réfugiés recensés en Grèce en 1928 se distribuait de la façon suivante : plus de la moitié (57 %) provenant de l’Anatolie occidentale et centrale, 23 % de Thrace orientale, 16,5 % du Pont et 3,5 % de Constantinople. En l'état actuel des connaissances il semble que l'émergence des cultures de l'âge du bronze dans les derniers siècles du IVe millénaire av. La Crète fut enlevée aux Vénitiens en 1669. La France, la Russie et le Royaume-Uni gardèrent ensuite une influence notable sur le jeune royaume. Elle est organisée autour de trois chambres à berceau et une tombe à ciste, à façade de type grec ornées de frises peintes, et a livré une riche mobilier (elle n'avait pas été pillée). J.-C. S'il est possible que cette diffusion se soit faite à la suite de contacts entre les communautés mésolithiques de l'Égée et les groupes néolithiques qui avaient atteint l'Asie Mineure[5],[6], les recherches génétiques récentes indiquent qu'il est plus probable qu'elle soit pour une grande part le résultat de migrations de villageois agriculteurs-éleveurs venues d'Anatolie, qui colonisent les régions de l'Europe du sud-est à partir du VIIe millénaire av. Dans la première, se répète à plusieurs reprises un schéma où l'habitat d'une île est concentré sur un site : Philakopi sur Milos, Ayia Irini sur Kéa, et Akrotiri sur Santorin. Justinien parachève cette évolution en obligeant les païens à se faire baptiser, sous peine d'exil avec confiscation de leurs biens[215]. J.-C., avec Isocrate, professeur de rhétorique, qui cherche à concilier art de bien penser et art de bien parler, défenseur du panhellénisme contre les Perses[184]. L'esclavage existe mais il semble peu répandu, depuis la fin de l'ère des grandes conquêtes l'approvisionnement a fortement chuté et le commerce esclavagiste s'est tari[222]. Alexandre avance à marche forcée à travers ce qui est aujourd'hui l'Afghanistan et le Pakistan jusqu'à la vallée de l'Indus et vers -326 il atteint le Pendjab. Cependant la cité-Etat n'est pas la seule forme d'organisation politique, puisqu'elle coexiste avec les « peuples Â» (ethnoi) au nord et à l'ouest (Macédoniens, Thessaliens, Epirotes, etc. La Sicile, qui restait un terrain d'affrontement entre Carthaginois et Grecs, devient l'enjeu de la première guerre punique qui oppose Rome et Carthage (261-241 av. J.-C.), et la victoire des Romains se conclut par l'annexion de la Sicile, qui devient la première province romain[194]. J.-C. les indices de contacts à longue distance se décèlent de plusieurs manières. Là aussi les statues païennes sont abattues et des inscriptions commémorent cela cette christianisation de l'espace. La monnaie athénienne (les « chouettes Â», d'après leur type) devient la référence dans toute la Méditerranée et se diffuse au-delà. le Cycladique ancien I (CA I) (3200 - 2800) dit aussi Culture Grotta-Pelos ; le Cycladique ancien II (CA II) (2800 - 2300) dit aussi Culture Kéros-Syros, souvent considérée comme l'apogée de la civilisation cycladique ; le Cycladique ancien III (CA III) (2300 - 2000) dit aussi Culture Phylakopi. Du reste la romanisation de l'Occident romain, qui a un impact culturel fort, s'accompagne en pratique par la diffusion de nombreux traits culturels grecs, renvoyant au caractère « gréco-romain Â» de la culture impériale[199]. C'est plus largement tout l'espace public qui devient l'objet de grands travaux. Mais depuis l'expansion de l'époque hellénistique la plupart des cités grecques, hors régions de peuplement grec ancien, sont bi- voire trilingues, et le grec est parlé dans le milieu des élites dans tout l'empire. L'intégration de divers éléments des cultes polythéistes par le christianisme, notamment par le biais du culte des saints et des actions des moines itinérants, a sans doute facilité cette évolution. La fiscalité civique est peu développée, l'évergétisme royal a disparu avec l'affaiblissement des dynasties hellénistiques, et le pouvoir romain ne s'y substitue pas[202]. Si les « superpuissances Â» précédentes, les empires d'Assyrie et de Babylone, n'avaient jamais atteint et inquiété le monde grec, l'expansion perse conduit pour la première fois à la confrontation entre les Grecs et un empire. Dans le domaine politique, le Ve siècle av. Vous recherchez des idées de prénom pour votre bébé ? dictionnaire étymologique : étymologie, origine des mots en français, anglais, allemand, espagnol, italien et autres langues Les grandes familles de mots par Jean-Claude Rolland (2011) • index des racines indo-européennes • Les emprunts arabes et grecs dans le lexique français d'Orient (XIII e-XIV e siècles) par Laura Minervini, in Revue de linguistique romane (2012) Ces charges sont parfois ouvertes aux femmes, à l'exemple de Ménodora à Sillyon en Pamphylie, issue d'une des plus riches familles de la cité, qui occupe plusieurs magistratures et a laissé une inscription commémorant des dons de monnaie à ses concitoyens[201]. Elle bénéficie durant cette période de la renommée des écoles philosophiques néoplatoniciennes qui préservent sa position de haut lieu d'enseignement, et du mariage d'Athénaïs (nom impérial Eudoxie), fille d'un professeur athénien et elle-même femme de lettres convertie au christianisme, avec l'empereur Théodose II en 421, qui bénéficie à toute sa famille, et explique peut-être la construction pour celle-ci du Palais des Géants sur l'ancienne agora, et plus largement un allègement fiscal dont bénéficie toute la province d'Achaïe. Seuls des textes secondaires et/ou tertiaires tels que : les Histoires d'Hérodote, la Description de la Grèce de Pausanias, la Bibliothèque historique de Diodore de Sicile ou les Chronicum ad annum Abrahæ de Saint Jérôme, contiennent de brefs aperçus chronologiques et des listes dynastiques des rois de cette période. Les structures agraires sont marquées par des inégalités comme par le passé, en faveur des notables urbains, la nouveauté étant l'arrivée de la propriété ecclésiastique ; mais malgré cela les grandes exploitations sont larges, la plupart des grands domaines étant fragmentés. En 378 ceux-ci défont les troupes romaines d'Orient à Andrinople, tuant l'empereur Valens. Les modalités de la circulation de ces produits sont sans doute diverses : commerce certes, mais aussi troc, dons et contre-dons, aussi de la rapine car la piraterie est courante[93]. Le monde égéen est aussi visité au XIVe siècle av. S'ouvre alors la période « néo-palatiale Â», qui est à cheval entre le Bronze moyen et le Bronze récent (v. 1700/1650–1450 av. C'est là qu'est attesté le plus ancien usage de l'écriture linéaire B, dérivée du linéaire A, mais déchiffrée car elle transcrit une langue grecque. La résistance locale pousse les assaillants à abandonner leurs prises et les sièges en cours, et le retour rapide de l'empereur Gallien en 268 éloigne la menace pour un temps. La dictature exalte le passé antique dans les stades par des fêtes inspirées par les péplums, tout en déclarant instaurer un ordre moral chrétien, asséné par le slogan « Grèce des Grecs chrétiens ». La Syrie est quant à elle le point d'arrivée des routes d'Arabie (notamment Nisibe), et les ports de la mer Rouge sont également très actifs. Le théâtre et les bains sont entretenus. Les principaux destinataires de ces grands cultes civiques sont les grands dieux Zeus, Héra, Athéna, Apollon, Artémis, Poséidon, Aphrodite, etc., surtout s'il s'agit de la divinité tutélaire de la cité (« poliade Â», comme Athéna à Athènes). Cette phase est marquée par une grande instabilité, visible notamment dans les déplacements de populations, par exemple en Crète l'abandon des sites côtiers au profit de ceux des hauteurs de l'intérieur[36]. Les travaux archéologiques et historiques récents conduisent à réévaluer cette période et en particulier deux aspects caractéristiques de l’époque, l’existence et le poids des grands royaumes dirigés par des dynasties d’origine grecque ou macédonienne (Lagides, Séleucides, Antigonides, Attalides, etc.) Après les conquêtes d'Alexandre le Grand, la civilisation grecque s'étend durant l'époque hellénistique (323 à 31 av. En réalité, lhistoire de la Grèce ne commence que vers le VIIIe siècle av. Plusieurs cités s'y trouvent (Salamine, Amathonte, Paphos, Kourion, Idalion, etc. Pensée pour être une Nouvelle Rome, Constantinople dépasse finalement la première en raison du délitement politique de la partie occidentale de l'Empire. Cela génère diverses violences, tant du côté chrétien que païen, et les lois antipaïennes sont renouvelées par la suite, accompagnant la fin des cultes païens publics (c'est dans ce contexte que les Jeux olympiques antiques cessent en 393) et la destruction des temples, et excluant les païens de l'armée et de l'administration, puis des charges municipales. (3300-2000 av. de 770 à 675 av. Les Perses marchent vers le sud tandis que leur flotte les accompagne en longeant les côtes. J.-C. Ces conflits ont donc un ressort territorial et peuvent être liés au manque de terres. La civilisation minoenne du Bronze moyen connaît une expansion vers les régions voisines, visible surtout dans le sud de l'Égée. Puisqu'il est clair que les Mycéniens parlent une langue grecque, ça ne peut être qu'avant et non après (vers 1000 av. La phalange hoplitique réunissait les citoyens en mesure de pourvoir à leur équipement, et les aristocrates côtoyaient d'autres groupes aisés, notamment les propriétaires fonciers, alors que par le passé ils se distinguaient des autres par leur armement. (en) Dimitri Michalopoulos, "The Famine in the Major Athens Agglomeration and Dealing with It, 1941-1942". L'architecture monumentale se développe sur les sites les plus importants tels : Lerne (la « maison aux tuiles Â») et Tyrinthe en Argolide, Kolonna sur Égine sont dotés de constructions à étage et à plan de type « corridor Â» ; en Crète apparaissent des grandes tombes à chambre circulaire (surtout dans la Messara) ou rectilignes (au nord et à l'est), dans des cimetières en usage sur de longues périodes, peut-être destinés aux membres d'un même lignage. Le développement d'organisations sociales et de systèmes de circulation des produits plus complexes se repère par l'introduction de l'usage des sceaux, là encore sans doute depuis l'Anatolie, pour le scellement de pièces ou de jarres, qui se retrouvent en quantité importante sur certains sites (Lerne, Petri en Laconie), ce qui indique une organisation collective impliquant plusieurs groupes[13]. L'histoire de la plupart des cités grecques de la période archaïque échappe à la documentation écrite, qui s'est concentrée à la suite d'Hérodote sur les destines d'Athènes et de Sparte, exceptionnels et uniques, qui ne reflètent pas vraiment la situation des autres. Page 1 - Prénoms grecs, retrouvez la liste des idées pour un prénom original, pour votre enfant. Pourtant toutes ces expressions sont issues de la mythologie. Elle permet de mieux comprendre le sens des mots et souvent de mieux savoir les écrire. But in other important ways it was unusual, or even unique. Elles commencent à partir du VIIe siècle av. On trouve aussi des suffixes d'origine grecque, qui ont été ajoutés aux radicaux. Pourquoi le lexique grec se sert des strongs grecs? J.-C.), est considérée comme la première « civilisation Â» du monde égéen, présentant suffisamment de caractéristiques communes avec celles du Proche-Orient et de l'Égypte pour être désignée comme telle. ; sur la côte sud, Au nord-est de la Libye actuelle, la cité de Cyrène est fondée par des migrants venus de Théra (Santorin), et se distingue parce que son fondateur Battus est à l'origine d'une dynastie de rois dirigeant la cité alors que cette institution a disparu en Grèce ; après une première période calme, l'arrivée de nouveaux migrants venus de Théra à l'instigation du roi de Cyrène entraîne un conflit avec les populations indigènes sur les terres desquels sont pris les domaines attribués aux arrivants, dont les Grecs sortent victorieux malgré une intervention égyptienne en faveur des Libyens, En Italie, l'apparition des cités grecques est précédée par l'installation de certains d'entre eux dans l'emporion de Pithécusses, sur une île, vers 770-750 av.